Vous avez dit devoir de mémoire? PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Écrit par L'Administrateur   
Lundi, 20 Juillet 2015 23:39

L'été rime aussi avec le 21 juillet.  Au nom d'ACDC Colfontaine, je vous souhaite une très belle fête nationale.

Entre les bals, les barbecues, les réunions de famille, ... c'est aussi l'occasion de se souvenir de nos combattants. Pourtant, Colfontaine, qui se pique d'être dans le projet Mons 2015, a un peu beaucoup oublié son devoir de mémoire.

Voici quelques exemples! Voici le monument aux morts de l'Orphéon, photographié ce 20/7/2015 par notre président Jean-François Hubert. Le nom de son grand-père, fusillé, y figure. Mais, point de noir, jaune, rouge mais des mauvaises herbes! Sans compter l'état de crasse des reliefs!

L'année même où l'on célèbre les septante ans de la fin de la Seconde Guerre Mondiale!

Le souvenir de la Première Guerre Mondiale (alors que "Colfontaine Infos" avait consacré un numéro aux noms des personnes figurant sur les monuments aux morts de ce conflit) n'est pas mieux loti.

Petite visite dans l'ancien cimetière dit de Grand Wasmes...

Voici une des tombes de combattants de la Grande Guerre disséminées dans cette partie du cimetière. Depuis le cliché, suite aux  derniers orages, la zone est couverte de déchets (morceaux de couronnes funéraires...) qui ont volés. Des mauvaises herbes poussent ça et là. Cette zone du cimetière est certes peu fréquentée et avec les années qui passent, les familles de ces combattants sont soit éteintes, soit disséminées. Mais ce n'est pas une excuse pour laisser des tombes dans cet état! Il y a quelques années, ce carré devait être désaffecté mais la commune a décidé de revenir sur sa décision afin de préserver les sépultures de la Grande Guerre. On avait dit préserver, pas oublier!

De plus, à quelques mètres des sépultures aussi bien civiles que militaires, voici ce que l'on trouve! Un joli dépot d'ordures! Qui a bien profité depuis mon cliché!

Quant aux personnalités de la commune... Voici la sépulture du fondateur du Temple de Colfontaine. Certes, il n'a pas peint de tournesols comme un autre pasteur qui logea dans la fameuse maison à façade rouge de la rue de Petit-Wasmes, mais il s'agit tout de même d'une personnalité de l'histoire locale! Dont la sépulture est couverte de mauvaises herbes et de vieilles fleurs en plastique que le vent a apportées...

Ajoutons à cela que  les toilettes du dit cimetière sont absolument préhistoriques! Et un vrai piège à microbes! J'ai déjà vu des citoyens peu scrupuleux ou "mal pris" devoir aller se soulager derrière les dépôts de terre au nord du complexe! Quand aux bacs à détritus, ils sont sans cesse pleins et peu souvent vidés! La maison des anciens fossoyeurs est vide. Le parking et les accotements autour du cimetière sont souvent couverts de détritus, ils ont néanmoins été nettoyés à fond en mai 2015 (passage de la pucelette, oblige!)

Maintenant que le tyrannosaure râleur (moi!) a bien râlé, il faut trouver des solutions! Et il ne faut pas être Harry Potter qui viendra donner un coup de baguette magique pour tout arranger!

Colfontaine est un satellite de Mons 2015 avec sa maison Van Gogh. Mons a créé en 2009 un comité "Cimetières" où des citoyens, des professionnels de la culture, du monde funéraire (entrepreneurs de pompes funébres, ...), ... se réunissent afin de cartographier les cimetières de la commune (sépultures endommagées ou de célébrités locales ou ayant un intérêt artistique...) et de trouver des solutions afin de préserver la "bonne santé" des cimetières! Colfontaine pourrait faire de même!

Mieux encore! Le fossoyeur fait ce qu'il peut! Il répond aux demandes mais il est seul! Entre les enterrements, les travaux quotidiens et particuliers... dans trois cimetières, il n'a pas le temps de respirer! Il mériterait d'être secondé, ne serait-ce que par des intérimaires. Notre commune a un taux de chômage important, ce serait l'occasion de créer de l'emploi.

N'oublions pas une "éducation du citoyen" vis-à-vis du devoir de mémoire et du rôle du cimetière dans la vie de la commune. Un petit reportage dans "Colfontaine Infos" sur ces valeurs mériterait d'être fait!

Pour conclure, il faudrait renover les fameux WCs (près de la morgue dans le nouveau cimetière), recenser les tombes peu entretenues et prendre contact avec les familles afin de savoir si on peut les assainir ou trouver une solution d'entretien. Cela serait plus "juste" de récupérer de la place de cette façon car le système par carrès est injuste! Des tombes entretenues sont détruites à cause de leur date de création alors que des tombes récentes sont abandonnées. Certes, on peut racheter la concession mais toutes les familles n'ont pas les moyens! Quant à la maison, on pourrait l'aménager afin d'avoir une permanence pendant les heures d'ouverture du cimetière (pour y signaler des travaux à faire ou demander de l'aide si une personne à mobilité réduite souhaite se recueillir, assurer un système de location de chaises roulantes, une vente de bougies ou fleurs (le cimetière de Jemappes a ce dispostif), ... bref, rendre au cimetière sa vocation: un lieu de souvenir, de réunion et de recueillement.

Déborah Moine-Bianchi, porte-parole

 

 

 
Distributed by Gelono Templates